Historique de la gym du Mandement

10.-

Les chevilles ouvrières de la fondation

Il n’est pas dans notre intention de faire oeuvre d’historien, mais simplement conserver la mémoire de cette société afin d’en faire profiter les générations futures.

C’est en 1940 que tout a débuté, à Russin, par la naissance, d’un groupement de culture physique destiné à préparer les jeunes gens aux exigences physiques de l’école de recrues. N’oublions pas que nous sommes en pleine guerre mondiale et que le Conseil fédéral est très préoccupé par l’état physique de la jeunesse suisse. C’est dans cette optique que sont créés les cours d’EPG (Enseignement préparatoire de gymnastique post-scolaire).

Cette année-là il y avait une moyenne de cinq à six élèves par leçon, c’était peu, mais il y avait un esprit, donc le principal. On le vit lorsque les soixante heures réglementaires furent terminées, les jeunes gens ne voyaient pas pourquoi ils s’arrêteraient.

Il fallait donc créer une société permanente avec une administration.

Avec le soutien de la municipalité et particulièrement celui du maire M. Louis Dufour, le moniteur qui s’occupait de ce cours EPG, Pierre Udry accompagné de deux amis du comité cantonal ACGG (Association cantonale genevoise de gymnastique) MM. John Chevalier et Bernard Langenbach se mirent en chasse afin de trouver un président. Ils allèrent frapper à la porte d’un ancien gymnaste retiré de l’activité, mais qui avait gardé en lui ce que nous gardons tous dans ce milieu : un caractère de gym.

Emile Kurer, puisque c’est de lui dont il s’agit, accepta de reprendre le collier pour la bonne cause. L’affaire fut prise au sérieux et, le 26 avril 1941, l’assemblée constitutionnelle fonda la Société de gymnastique du Mandement !

Pour acheter un livre, merci de vous adresser à Noëlle Vuadens
Adresse courriel : papyrus.russin@gmail.com
Téléphone : 022 754 12 94